Assyriens • Grande encyclopédie russe - Version électronique

Dans la version du livre

Assyriens

  • рубрика
  • родственные статьи
  • image description

    Dans la version du livre

    Volume 2. Moscou, 2005, p. 376-377

  • image description

    Copier la liaison bibliographique:

Les auteurs: S. S. Mikhailov, A. A. Shaykin

Assyriens (Syriens, iceoras; estime de soi de l'Est A. - Actura, Suura, Western - Suran), ethnique. Communauté au Moyen-Orient. Nous sommes divisés en est. R. (Vivis traditionnellement en Iran, au nord. Irak, ils appartenaient également aux habitants du nord. Turquie, y compris A. B. URSS) et ZAP. A. (Syrie, Sud. Turquie). Le nombre en Iran est de 34 mille personnes. (2000, évaluation), Irak 506 mille personnes, Turquie 65 mille personnes, Syrie 84 mille personnes. Vivre au Liban (34 mille personnes), la Palestine (4 000 personnes), Israël (0,5 mille personnes), Koweït (4 000 personnes), Géorgie (6,2 mille personnes.), Arménie (3,4 mille personnes), Azerbaïdjan (1,3 mille personnes ), La Russie [13,7 mille personnes, dont 2,7 mille personnes à Moscou. (Selon des données estimées - au moins 10 000 personnes.), Saint-Pétersbourg 0,5 mille personnes, territoire de Krasnodar 3,8 mille personnes, région de Rostov. 2 000 personnes, le territoire de Stavropol de 0,9 mille personnes; 2002, Recensement], États-Unis (58 000 personnes), Grande-Bretagne (8 000 personnes), Suède (10 000 personnes), France (3,5 mille personnes) et autres. Nombre total, par différentes estimations de 450 000 à 3 millions de personnes. Parlez dans les langues ZAP., Centre. (Zap. A.) et Vost. (Vost. A.) Groupes Newaarama Langues . Allumé. Assyrien, ou Novosyrian, langue basée sur la langue urmienne; Écriture basée sur Lettres syriennes . Les langues des pays de résidence sont également courantes.

Vost. A. - Adhérents Église assyrienne de l'est , Zap. A. - Église orthodoxe syrak (voir Église syrienne ). Les deux groupes ont des branches uniate parallèles: à l'est. A. Dans les années 1550. - Soutien de l'Église catholique chaldéenne, ou Haldei (Kyland), ZAP. A. B 18 V. - Sriro catholiques, 19ème siècle. Les catholiques du rite latin et des protestants sont également apparus parmi A. Les catholiques du rite latin et des protestants sont visités par des églises orthodoxes.

A. Earls à Arameyam , se considère comme les descendants des anciens assyriens. Dans 1 c. (Au cours du souverain, une abharge fécondée v), le christianisme est distribué parmi eux. Au Moyen Âge entre les mains de A. Transit Trade et la mission chrétienne derrière les Euphrates, ils ont créé le chrétien Littérature syrienne . Merci à A. Préservé Mn. Essais antich. Auteurs. Au 14ème siècle Pour refus d'accepter l'islam b. h. A. a été détruit Timide Les survivants ont eu lieu dans les montagnes du Kurdistan et ont fui à Chypre. À partir de 15 c. Jusqu'en 1974, la tête laïque et la tête spirituelle de Vost. R. Est-ce que le patriarche du genre Mar Shimunov, dont le titre a été transféré de l'oncle vers Neveu. Commencer. 20 V. Tribe A. North. La Turquie a été divisée en tribus indépendante, ou armes, des tribus (Dysna - dans le malikisme de diz, le basique - dans le malikisme des bases, le Haut-et-Nizhny Tyahya - dans le malikisme de Thyari, Thaumna - dans le malikisme de Thum, Big et petite jilting - dans le malikisme gile); Demi-indépendante (Talnnaya - à Malikhsta Tal, Chalnaya - dans la Malyakness de Chal, Livina - dans le Malikisme Levin, Barvarina - dans le malikisme de Barwar et autres), qui dépendait davantage de l'arrestation de Malikov, plutôt que des Turcs; Dépendant A.-Reyy, qui vivait sur la plaine et ceux qui étaient subordonnés aux autorités ottomanes (Guavarna - dans le malikisme de GIACS, Albacnaya - au Malikisme d'Albak, etc.). Les restes de la division tribale sont tracés dans le véhicule. R. Jusqu'à présent. L'Iranien A., qui a vécu à Urmia (Urmazh) et à Salmas (Slomasnaya), ne connaissait pas la division tribale, le poste s'approchait de l'empire Ottoman à charge. En raison de la persécution de A. Dans l'empire ottoman de 19 à 1er cent. 20 siècles. Une vaste diaspora a été formée. Sur le territoire de Ros. Empire, laissez-le. À Transcaucasia, A. Homme de 1828 et en particulier en 1914-18, après un soulèvement anti-Isman infructueux en Turquie et le génocide qui l'a suivi. En 1924-1937, l'Union mondiale des Assyriens a agi.

Élèves. La culture est typique des nations ZAP. Asie. Dans les endroits traditions. L'hébergement et dans la Transcaucasie sont engagés dans l'agriculture et le jardinage (seront effectués sur la plaine) et la reproduction du bétail (sera présente dans les montagnes). En Russie, il y a assyrien avec. Urmia sur le territoire de Krasnodar (1 mille personnes). Rich Folklore connu (contes de fées, dictons, prophéties). La plupart des diaspora vivent dans les villes. En Russie, occupé ch. arr. Les petits échanges (immigrants d'Iran), réparation et nettoyage des chaussures (personnes de la Turquie), en Géorgie travaillent traditionnellement en construction. Parmi le hibou. A.- Des représentants de l'intelligentsia, des entreprises moyennes. Il y a international. Sociétés. Organisations A., écoles avec assistance pédagogique. Yaz., Les journaux et les magazines sont publiés ("Mésopotamie", "Star of Assyria", etc.).

Les assyriens sont l'un des plus anciens peuples du monde. Une fois qu'ils ont créé un puissant et véritable état d'Assyrie, et aujourd'hui, leurs terres sont le territoire de divers pays. La plupart des assyriens de notre temps vivent en Irak, bien qu'il existe des communautés ethniques aux États-Unis, en Suède, en Syrie.

Le peuple assyrien est le vrai gardien de la chienne ancienne, bien que les croyances initiales soient restées pour toujours dans le passé. Néanmoins, de nombreux éléments païens aujourd'hui sont présents dans la culture des assyriens selon lesquelles les traditions des siècles sont saintes. De tels aspects culturels nous permettent de mieux comprendre l'origine des tribus et des secrets de leur formation. De plus, les assyriens ne sont pas appelés l'un des plus mystérieux peuples. Quels sont-ils intéressants? Comment vivent leurs ancêtres? Et quels sont les assyriens modernes?

Caractéristiques du peuple assyrien

Initialement, diverses tribus vivaient sur les territoires assyriens, dont beaucoup ont appelé les Syriens, mais ils avaient des caractéristiques distinctives par rapport à la plupart des ethnos syriens. Le facteur de consolidation le plus important pour eux était la propagation des croyances chrétiennes.

Dans le même temps, je remarque que les partisans du zoroastrisme, le judaïsme et l'islam. En matière d'origine des assyriens, la grande majorité des chercheurs a tendance au fait que la formation des tribus a commencé pendant l'apyriday de Assyrie, puissante et puissante puissance.

Ассирийцы в древности
Assyriens dans l'Antiquité VIII Century BC / © Angus McBraight

L'État existait beaucoup de siècles et occupé de vastes territoires. La langue des Assyriens appartient au groupe araméen, qui ouvre également la relation de ce peuple avec d'autres tribus. L'influence culturelle des aramaïques était extrêmement significative.

On sait que Akkadian a réussi à évoquer les adverbes principaux, qui ont été prononcés par les groupes ethniques de Meernrech, après quoi il a pris la position dominante dans la région. Ce qui est remarquable, les scientifiques ont noté les traits prononcés du type sémitique dans la plupart des représentants du peuple assyrien.

Dans la maison d'édition de 1903, dédiée à l'histoire de l'histoire des résidents assyriens, ce qui suit est indiqué:

"En physique. Astuce Aisora ​​- Semites typiques. Ils trouvent une grande similitude des juifs caucasiens du groupe Akhaltsy. "

D'une certaine manière, ces informations sont contradictoires. Comme vous pouvez le constater, les énigmes ne deviennent pas moins.

Ассирийские евреи Джонсон, Уильям DeGolyer Library
Juifs Assyriens: William JohnsonMestoshod: Degolyer (bibliothèque d'étudiants) Dallas, USA

Assyriens sous l'autorité de Ingene

À différentes époques, catholiques, créant une nouvelle branche de croyances locales, ont été influencées à la culture d'Assyriens, aux Kurdes, avec qui le peuple a dirigé la guerre, ainsi que les conquérants turcs. Pendant longtemps, des terres assyriennes, qui ont survécu à l'effondrement du grand pouvoir, étaient sous la règle des étrangers, qui ont affecté la vie et les coutumes des gens. Les changements négatifs ont entraîné une forte diminution du nombre de population.

Au cours du siècle dernier, les Assyriens ont numéroté environ un million de personnes et la plupart de ceux qui se considéraient comme des assyriens étaient subordonnés à l'empire ottoman. Le pouvoir d'Osmanov est presque devenu destructeur pour le peuple assyrien. Au moment des guerres des assyriens détruits sans pitié, les Turcs étaient souvent "couverts" par eux, exposant comme des guerriers défendant les intérêts de l'empire. Ce qui est remarquable, les droits des Assyriens n'intéressaient pas aux Turcs.

Osmans détruit non seulement des représentants simples des ethnos, mais également des immigrants de l'accouchement aristocratique, ce qui a contribué à éliminer les concurrents potentiels au pouvoir. La déportation massive des femmes et des enfants est devenue une catastrophe, à peine pas brisée par le peuple assyrien. Malgré toutes les persécutions et l'oppression, les assyriens conservent leurs caractéristiques culturelles, habilement utilisées d'emprunt des coutumes d'autres tribus et tentent aujourd'hui de passer la voie de la renaissance nationale.

Ассирийцы - народ из глубины веков
La composition de l'armée de Cerks. De gauche à droite: deux fantassins chaldéens de Perse, archer babylonien, fantassin assyrien. Livres "Écriture du professeur Oscar Yeger", 1910

Culture Assyriens

Il convient de noter que la contribution des assyriens dans le patrimoine culturel de l'humanité est vraiment énorme. La formation de leur civilisation a commencé dans l'Antiquité, lorsque la plupart des peuples modernes n'existaient pas du tout.

À Assyrie, l'écriture se développait activement, des créations littéraires ont été créées, l'art de la jurisprudence, la médecine, l'architecture a été améliorée. Les rituels magiques ont occupé l'endroit le plus important de l'ancienne culture assyrienne. Les médecins ont dû étudier en détail les caractéristiques des rituels associés aux croyances et à la respect des divinités.

Несторианская (ассирийская) христианская семья, делая масло, Мавана, Персия Библиотеке Конгресса США
La famille chrétienne assyrienne nestorienne fait de l'huile de Mawan, Perse Easpage: Bibliothèque des congrès américains

Les Assyriens gardent une vieille tradition qui occupe aujourd'hui une place importante dans leur vie. Ce sont des personnes hospitalières avec de bons cœurs. Ils croient que l'invité est le messager du ciel, et donc ils essaient de lui entourer les soins et l'attention.

Un homme qui est venu à la maison d'Assyrien ne se sentira jamais solitaire et abandonné. Cependant, il est important d'adhérer à une étiquette spéciale. L'invité ne devrait pas poser de questions personnelles et prédire les propriétaires de leur vie, ne doit pas être emporté par l'utilisation de boissons alcoolisées et trop attarder.

Ассирийцы празднуют Ассирийский Новый год (Акиту)
Assyriens célèbrent le nouvel an assyrien (Akita) / © Levi Clancy

Le folklore de ce peuple est devenu un véritable trésor de la culture assyrienne. De la génération en génération, les légendes, les proverbes et les croyances sont transmis. "Il y aurait une tête et le chapeau de Bagdad livrera" - dit le dicton assyrien qui reflète avec précision la mentalité de ces personnes. Une place spéciale dans les EPOS du peuple est occupée par les légendes "Katyn Gabbara", qui est devenue le domaine national d'Assyrie.

Les assyriens sont des représentants des personnes anciennes avec une culture la plus riche. Bien sûr, depuis le moment de l'émergence et de la décomposition de l'Assyrie, jusqu'à ce jour, beaucoup dans le texte de la vie de cette nation a changé, mais l'essence des assyriens est restée la même. Celles-ci sont fières, des personnes aimantes de liberté, qui est la principale valeur d'être la mémoire des ancêtres et des affaires glorieuses, qui rêvent de répéter à l'avenir.

Couverture Fond d'écran: Anciens Assyriens / © David Grigoryan / Eltonstudio.com

Les habitants d'Assyrie ont une culture intéressante et un énorme patrimoine historique, qui reste depuis longtemps des siècles. Malgré le fait que l'État d'Assyrie Palo est toujours au VIe siècle de notre ère, la nation continue d'exister et de se développer. Cela, au-delà de tout doute, le phénomène mérite que les gens parlent et connaissaient des gens. Assyriens - Qui sont-ils? Répondez à cette question n'est pas si facile, mais nous allons essayer de le faire dans notre article.

Histoire de l'état assyrien

Le pouvoir assyrien a terminé son existence en 612 et depuis lors, la population, appelée les assyriens, vies, sans avoir son propre État. Si nous parlons de la patrie historique de l'ethnos, il est situé sur le territoire de la Mésopotamie (maintenant irak). On ne peut supposer que quels efforts ont été appliqués par les habitants de l'Assyrie, afin de ne pas s'assimiler, ne disparaissent pas à la lumière, ne disparaissent pas de la carte des nationalités. Et ils l'ont fait - la nationalité des assyriens vit maintenant dans le Caucase, au Tatarstan, en Irak, en Turquie, aux États-Unis d'Amérique et maintient un contact étroit entre eux.

ассирийцы кто они

Assyrien - Nationalité. Mais dans le même temps, le représentant du peuple ne peut pas avoir la citoyenneté d'Assyrie, car un tel pays n'existe tout simplement pas aujourd'hui.

Culture de la nationalité de l'Assyrie

La culture que l'assyrien est toujours gardée à ce jour, est née et fonctionnait lorsque la civilisation humaine était dans ses origines. Le pouvoir assyrien existait environ deux mille ans, des villes ont été construites, une infrastructure de gestion a été créée, la taxation fonctionnait. C'est l'une des cultures les plus riches du monde, car elle a une expérience de longue date. De nombreuses réalisations que nous utilisons ont été inventées ou découvertes pour nous, des personnes de la modernité, des anciens assyriens.

L'écriture

Une attention particulière mérite l'écriture des assyriens. Toutes connaissances de la vie et de la culture de cette époque, l'humanité reçue en raison de signes en argile. Initialement, la photo a été utilisée (image d'objets, leur forme externe). Étant donné que les dessins comme méthode de communication occupaient beaucoup de temps, la lettre était de plus en plus simplifiée jusqu'à ce qu'elle soit transformée en cylindre. L'encre des civilisations antiques était l'argile et l'arme de la lettre est une baguette aiguë, secouée de l'arbre.

ассирийцы религия

Carreaux sur lesquels les anciens Assyriens ont écrit sur eux-mêmes et le monde environnant, puis séchés et brûlaient de sorte que l'inscription ne souffrait pas d'humidité ni de temps.

On sait que les écoles existaient à Assyrie. Lors des fouilles, des signes ont été trouvés, qui ont été identifiés comme «manuels pour l'apprentissage des étudiants». Pour la formation de la même écriture a reçu quatre ans. Et plus tard, il était possible de découvrir que même l'université était probablement la première pour l'humanité en Mésopotamie. Il a étudié une lettre, une grammaire et une peinture. Malheureusement, les signes avec devoirs ou conférences ne sont pas préservés. Les scientifiques supposent que les tuiles étaient traitées avec une main inepte. Et à la fin, ils gâchèrent, pas une information unique sur la technique d'enseignement à notre siècle.

Dans quelle langue les assyriens disent-ils?

La langue assyrienne est un mélange de dialectes araméaux orientaux, qui est appartenant à l'état de la famille de sept-khamisitiques. Dans cette langue, non seulement les Assyriens qui vivent en Iran, en Turquie, en Irak ou en Syrie, mais également déplacés en Russie, aux États-Unis. La langue assyrienne littéraire a été formée au XIXe siècle. Il a publié et publié Presse, Fiction. Beaucoup de mots étrangers ont été enracinés dans la langue.

ассирийская церковь

Mystérieux assyriens: religion et vera

Commencez une histoire sur la religion assyrienne au sens de la légende biblique. Il est soigneusement stocké et honoré des assyriens. La religion est dans l'honorable endroit, alors l'histoire est connue de tout le monde. C'est l'essence que l'un des Magi, qui est venu chez le nouveau-né Jésus avec des cadeaux, était par nationalité par Assyrienne. S'assurer que le Messie était vraiment né à la lumière, ce magian est retourné à son peuple et a vaincu la bonne nouvelle sur ce qu'un miracle a été créé et que le Sauveur est né dans chaque maison.

La religion des assyriens est une sorte de christianisme spécial appelé Nestorianisme. C'est ainsi que les assyriens croient. Qui sont-ils par religion? Il est très correct de les appeler chrétiens, seulement spécial.

ассирийский язык

L'émergence de non traditionnelle

Il y avait une direction religieuse dans environ le cinquième siècle. Le fondateur est considéré comme un moine nommé Nestruim et plus tard, le patriarche Konstantinople. Il occupait cette position pendant quatre ans: de 428 à 431 ans. Quant à la non-religion non traditionnelle, il ressort de nombreuses caractéristiques des enseignements d'Aria. Rappelez-vous, la foi Aria a été rejetée comme une hérésie sur la première cathédrale universelle en 325, puisqu'il a rejeté le concept de Jésus-Christ en tant que messager divin. Bien sûr, Nestorianisme a de nombreuses différences dogmatiques, à savoir que le positionnement de Jésus-Christ n'est pas comme Dieu (orthodoxie) et non comme une personne (Aria), mais comme une créature qui avait une apparence humaine avec Dieu à l'intérieur. Il s'agit du fait que, dans Jésus-Christ, deux départements: divin et humain, et ils peuvent être facilement séparés les uns des autres.

 ассирийская держава

En raison de tels regards à la nature de Jésus-Christ, l'image de la mère de la Vierge Mère Virgin est également interprétée à Nestoriens. C'est appelé Christore et ils n'honnèrent pas le chemin orthodoxe. Quant aux sacrements, ils ont des Nestoriens convergent avec traditionnel: baptême, prêtrise, communion, repentance. De plus, le sacré de la sprivask et le signe de la gloire sont considérés comme les sacrements de cette foi.

L'église assyrienne utilise les liturgies des apôtres de la Faddey et de la marque, qui ont été écrites pendant leur séjour à Jérusalem. Les services sont effectués à la langue starosiste. Icônes et statues symbolisant les saints ne sont pas des éléments obligatoires dans les églises. Pour les prêtres, le célibat n'est pas fourni, l'église assyrienne est marquée par le mariage même après l'ordination.

Persécution

Sur la troisième cathédrale universelle, le Nestorianisme a subi le même sort triste que la foi d'Aria - il a été reconnu comme hérésie. Depuis lors, Nestoriens vivent avec des communautés dont les chapitres sont reconnus par les patriarches Catholicos. En 1968, l'enseignement s'est divisé en deux écoles, qui existent séparément à cette journée. La première école est l'église assyrienne, dont le centre, si ce n'est surprenant, est situé aux États-Unis, dans l'Illinois. Et la seconde, la soi-disant l'ancienne église de l'Est s'est installée à Bagdad (Irak).

древние ассирийцы

Le vingtième siècle: Assyriens, qui sont-ils aujourd'hui?

Les Assyriens ont commencé à se déplacer sur le territoire de la Russie après 1918, quand il est devenu clair: ils seraient simplement détruits en Turquie. La réception a été organisée assez chaleureuse, qui était associée à la participation de la nationalité dans la Première Guerre mondiale du côté de l'armée russe. En général, le XXe siècle est devenu le plus grand au monde pour les assyriens à deux reprises de la guerre brutale avec les Turcs. À cette époque, de nombreux assyriens épinglaient l'espoir de la Russie comme des chrétiens sauveurs de l'est de l'oppression et même d'extermination complète. Ils ont été promis de l'autonomie et des droits généraux, mais lorsque la guerre s'est terminée, la nécessité de remplir des promesses est également passée à l'arrière-plan.

Environ la moitié des assyriens vivant dans l'empire russe sont morts dans la Première Guerre mondiale. Le trimestre a souffert de répression quelques décennies plus tard. Ensuite, la Seconde Guerre mondiale, qui est venue en 1941 sur le territoire de la Russie, a de nouveau affirmé la vie de nombreux assyriens, qui épaule à l'épaule avec d'autres nationalités se sont battues contre le fascisme. Enfin, l'expulsion d'assyriens en Sibérie en 1949 a entraîné le fait qu'un tiers de tous les immigrants a été tué comme l'hiver prochain en raison du manque de vêtements chauds.

ассириец национальность

© Copyright:

Andrei Zelev

, 2007.

Certificat de publication №207102700071

Commentaires

"Déjà le nom" Abraham "(" Avi-Rama ", c'est-à-dire" "Mon père / ancêtre / High") a également été rencontré à Assyriens (Abi-R; MU). "

Je ne pense pas que c'est la bonne interprétation du nom.

Premièrement: la base racine de ce nom parle d'une base solide "BP-PR-BR." Ce complexe sonore découle de la friture de la rivière torsadante des animaux et des personnes.

Deuxièmement: Abraham s'appelle le "père de Multi", car en son nom, il existe une valeur sémantique de la racine de "BP". En particulier: le Naughsk "1OVR" -Potok, le sperme; Arabe "1orrat" -Serma; Nakhskoy "APRI" -Kanal, rivière, Dashp.sm. "Ivry" - stagiaire. D'ici, ev-frat.

Abraham était-il le Juif pour la nationalité?

Tout ce que l'auteur écrit sous le nom "Andrei Zelev" (à propos de Juifs de tout le monde et du tout) est un mensonge. Je ne parle pas de cela, mais l'étymologie.

Je pense que l'étymologie de l'auteur "Andrei Zelev" est une pierre d'achoppement, divisée en lattes de tous ses arrêts sur la nationalité et la religion de Juhud (Jihad).

Zerg Aldar 04/03/2014 17:43 •  Déclarer violation

Abraham, hors de Hourra coque, du sud de l'Irak, "Abraham, dont le nom initial était Abram (ְַַַרָָ), est né dans la ville sumérienne de l'ur au XXe siècle avant JC. Er (dans la Bible" ur kaçadidim "- "UR-CHALDEAN") "

Son nom sémitique et a rencontré d'autres peuples sémitiques

Abraham était le progéniteur des Juifs (de Ijakov-Israël) et des Arabes (de Ismail).

Il n'y a pas de mensonges dans mes mots. Juifs - Le peuple sémitique, qui est apparu en Irak, pas je dis, mais la Torah.

Andrei Zelev 04.04.2014 21:02   Déclarer violation

Les Juifs ne sont pas des Semitsky, si vous regardez l'origine d'Abraham de Hurray Huldesky. Lisez soigneusement la Torah. Haldey est honoré par le Dieu "Haldi", et lui, Urthi (Hurritsky) Dieu. Le mot "haldi" se compose de deux naugeurs: "HYL" - haut et "oui". La charge de sens générale est le grand seigneur.

Vainahi, toujours appelé les uns aux autres, poser des questions sur les choses, condition: - "Hu do Hyal de" (comme un état, état de choses)?

Dieu a-t-il nommé "Haldi" dans le sud de l'Irak?

Ou dites-vous que ce n'est pas scientifiquement?

Vous essayez de prouver que les Tchétchènes ont eu lieu des Juifs, faisant référence à des mots d'hébreu. Et vous n'avez pas pensé d'où et comment ces mots ont-ils eu lieu? N'avez-vous pas demandé à propos de leur étymologie? Si vous leur demandez et venez à lui d'un point de vue scientifique, et non nationaliste, vous verrez l'image inverse, la photo que les racines de l'hébreu et la langue arabe sont elles-mêmes basées sur les langues nucléaires. Cela prouve qu'Abraham était un prophète de langue nue.

Tous les mots trouvés dans la Bible autour d'Abraham, ils sont eux-mêmes basés sur Nakhsk. N'est-ce pas des preuves scientifiques? Ou juste une coïncidence?

De nombreux chercheurs d'hébreu et d'arabe, dans leurs études sont repoussés contre les racines, mais lorsque la question se pose sur leur origine, ou des épaules élevées, ou inventer les vélos sur la planète "Nabire".

Andrei, vous avez cent soixante mille lecteurs. Louer! Beaucoup d'entre eux croient que les Tchétchènes ont eu lieu des Juifs.

Vous savez, le coucou jette ses œufs dans le nid du genre d'oiseaux de quelqu'un d'autre. Et ceux-ci, les pauvres ne nourrissent pas le meurtrier de l'inondation indigène. C'est donc arrivé avec Tchétchènes, dans sa naïveté, en prenant dans la société. En conséquence, nous avons reçu les personnes qui ne se soucient pas de l'histoire, c'est-à-dire l'histoire des Tchétchènes.

Vous pouvez écrire plus loin dans votre style sélectionné et augmenter votre électorat. Les restes des Tchétchènes ne sont pas en mesure de préserver la nation dans le contexte de leur histoire.

Si oui, veuillez créer, cela signifie être.

Zerg Aldar 04.04.2014 09:50   Déclarer violation

Voici ce que les historiens écrivent:

"

Le nom des ethnos: "hutty / hitty", acc. ou "טטט" ("Hutta"), IVR. - Traduit en tant que "pécheur" (éventuellement à cause des silleurs les plus courants (un cheval rituel à cheval?), qui dans le pentateuque est condamné, comme un grand crime ). Il est curieux que le mot "Hatt" signifie "(humide)" signifie "saleté" (humide) ".

Il est possible que tout l'Ancien Testament "Gargarites", "Gararitoles", "Gadiory", "Agaradi" et "Agaryan" sont de telles tribus Hanasy comme "Gergezie (gargasites)", qui étaient une pratique ethnos, qui faisait partie de Groupe de langue Hatto Hurrit (après l'expulsion de Hikosov d'Égypte, une nouvelle vague d'hurrites s'est installée à Canaan). Il est caractéristique que dans l'Antiquité (Wai), Nahi était connue ("Géographie" de Strabo, Mille BC) comme "Gargaray" (Har-Kharey), qui, apparemment, identique, le biblique - "Khalei" (Hurri -huri ), c'est à dire Nakhi-Garea étaient des Prahurrritis (en plus de la vallée de Nahkh Terek, le terme "Gargaray" a été appelé dans les mille-bers de MOIs. Et le Karabakh Karabakh. On suppose que ce nom est arrivé du mot nakh-khurritsky "gargara" - "relatif".

Il est caractéristique que non seulement les toponymes, mais de nombreux ethnonymes avec la base de "nah" sincecore se trouvent non seulement sur le territoire de la Transcaucasie (par exemple, Nakhichevan), mais également dans l'Asie antérieure et Israël (la ville de Nahore ( Khuura), ainsi que des noms bibliques comme Nahum, Nakhchon, Néhhor).

Donc, dans la langue de Nakhchi (langue des Tchétchènes (Vainakhov)) "Arts, Artsan" - "Montagne boisée" (Montagnes boisées - L'habitat initial (Pranodine) d'Anatolys et de Sumériens). Comme vous le savez, dans la première moitié du XIVe siècle. AVANT JC. La majeure partie du territoire de l'Asie de l'Asie du Sud-Ouest (Khattskaya Anatolia) a été fusionnée dans l'état d'Artsava (avant la conquête du pays de Hitts). Sur la langue et l'hébreu hananais, le mot "Eretz (ארצ)" signifie "pays; Terre "(" ArtSano "-" Notre pays ", IVR.). Si la Nash (probablement, Prahuritskoe) Expression "Arzan" de soumettre consistant à composer les mots "Art" - "Cays" (boisé) "et Sumérien (Ugeid-Halafsky)" A "-" Sky ", puis la traduction de" Les arts an "peuvent être tellement:" céleste (près du ciel) un pays boisé ", c'est-à-dire "Forestry Mountain" (Stralmer, par exemple, "pays" et "montagne" sont notés par le même mot). La comparaison des mots ci-dessus indique la proximité des dialectes Hatti (Prahurrites) de Canaan (ProtohanaaneV) et de Hutty (Prahurrite) Anatolie, ainsi que sur leurs (mots) appartenant au groupe de langue Hatto-blessé.

Lors de la comparaison avec l'hébreu des mots de Hurrito-Urantek (Nakh-Dagestan), il est nécessaire de prendre en compte une probabilité assez élevée que beaucoup d'hurrites (Nakh) paroles et expressions soient assimilées par les ancêtres des Juifs anciens ("Tchernogolov ") Dans la vie de leur séjour en Mésopotamie et pourrait sauver en hébreu.

Par exemple, le mot khurritsky "actes" - "prêtre", qui a été préservé en Vainakh Language sous la forme de "C1" et au sens - "Pelting divin" (H. Bakaev "Khurria"), inscrit sous la forme de "ACU" et dans le sens "prêtre" en sumérien. En hébreu, le terme "Atsen" ("ֲצֲצוָּּה") se traduit par "aristocratie".

Il est curieux que le mot "Tsabar, Tzabar" (Tzabar), désignant en hébreu de l'héritage autochtone d'Israël, originaire du pays (Juif) remonte à ses racines de lingui-bâton au nom sumérien de Hurrita - "subire ".

Le mot Khurrit "Chari" - "Kolchuga", Akkady "Shiryama" dans le même sens, Vainakhovskoe "Ch1or (Chktor)" - "Shell, écorce" (H. Bakaev "Khurrita") avec hébreu "Shiriyon (ןוירש)" - "Shell, armure".

D'autre part, l'inverse s'est passé. Donc, le terme bien connu "prendre" ("union"), apparemment - semi-naissance, car il est connu que "Britum" est un mot akkadique (en hébreu - "Brit"). Il est également connu que l'ancienne ville de Khaniana de Beroy (Berit, Beyrouth) par ELOM (c'est-à-dire capturé par amour, reconstruit et appelé). Et puis il est tout à fait possible que de tels mots nakhi (Vainakh) comme Bart ("accord, consentement") et "Burtadan" ("d'accord"), phonétiquement (et dans le sens) fermer (single) aux terminaux "prendre" et " Brit (esprit) ", emprunté par Khurri aux sémitistes.

Il est caractéristique que, dans la période de Gixos, certains mots de garrite pouvaient également entrer en hébreu. Étant donné que "les faits des parallèles lexicaux de Nakhchin-semitique sont évidents et étendus" (D. Suleymanner), lors de la comparaison de mots, il est nécessaire de prendre en compte qu'un certain nombre de mots en hébreu sont entrés dans les langues de Tchétchènes et d'Ingush à travers les Juifs -Khazar (relativement récemment). Dans le même temps, les mots araméaux sont également dans le dictionnaire de la langue de Nakhchi (ils pourraient également être empruntés à l'hébreu): par exemple, sur Vainakhsky (Tchétchène) "BER" - "Enfant, enfant" et sur l'araméen " Bar "-" fils ".

Nous présentons des échantillons de "parallèles lexicaux nakhchinsko-semitiques". Ainsi, la proximité des noms entre un certain nombre de termes, caractérise le monde des légumes, a été révélée. Par exemple, (arbre) "Spruce" dans la langue de Khurritsky - "ACS", à CADE - "Asuch" (Tchétchène "Asa" a été préservé au sens de "Stick, du personnel") et en hébuge "Spruce" - " Ashuhi (AISU) " Amour's Khurrites et Ambacha "Barbaris" - "Barbaris" - "Barbaris", mais Vainakhskoe "Mujurg" signifie "Kalina" (H. Bakaev "Khurria"), - Comme en hébreu "Murana" ("Kalina") - "Kalina". Les hurrites "Karahi" et le terme Akkada "Karaphu" désignent le "champ sous le ferry, etc.", et les mots en hébreu: "Karahat (תַַרַקָ)" signifie "Pragalin; Polyana, "et" voiture (ר) "-" Luga, pâturage ".

Selon Tanaha (Gen..23.2), Prawetz a acheté Abraham (env. XXe siècle. BC) Efron Hetteyanin (Hutty) n'est pas seulement un terrain terrestre (champ), mais aussi une grotte avec le nom "Makhpela". Le mot "mah-chant", selon les scientifiques tchétchènes, se compose de deux termes nucléaires (A.G. Maziev): "Max" - "prix, frais" et "Bela" au sens (A. Vagapov) "Acheté" ("Bol "-" Plata (pour broyage) "). Et puis le nom "Makhpela" peut signifier (perpétuer) la nature de la transaction: (grotte) "pour (bon) prix acheté" ("pour le prix satisfait ... pour quatre cents Silver Siqus" (Gen. 23.9.15 ))). Si dans l'expression "makhpel" du mot "max (a)" - sumerskaya, signifiant "grand, gros", puis la traduction de Makhpel peut être: "Big (" Satisfait, suffisant ") Frais" (signifiant la même chose ).

Les titres sous lesquels les dirigeants de différentes régions de Dagestan (BG Malachikhanov) étaient connus - "Tsuuu (Cumuuu (Cumuuu}, Utsumi, Utsumi, Maisum. Par exemple, le souverain Laki (laki est inclus dans le groupe de langues de Nakho-Dagestan) dans certaines œuvres de folklolle (un conte de fées "sur le cumache non autochtone"; la chanson sur MANBAR) a été appelée "Tsuuu, cumuch" (Synonyme "Hauborn, noble"). Dans tous ces termes, comment voir l'ensemble Ramine [cm (cm (cm)], qui peut témoigner de leur vocabulaire général. En particulier, VF MALORSKY a noté que ces titres ne sont pas trouvés dans les sources arabes et n'ont rien à voir avec des titres Sassanid, qui étaient encore mémorables au début de l'Islamic Times. La similitude évidente des mots énumérés ci-dessus avec l'hébreu "azum" ([cm]) - "fort, puissant, énorme" a été remarqué par BG Malachikhanov. Emprunter de ce terme juif Dagestanis de Khazar Kaganat est exclu parce que toute la célèbre science titulatura à l'intérieur du "khazarli" lui-même était tur Kska même après l'adoption par le Khazari de la religion juive (A.G. Bulatova. "Laktsi. Étude historique et ethnographique XIX-début des XXe siècles. " 2000).

La similitude (coïncidence) des noms de certaines lettres de l'alphabet khanancais (et juif) avec les mots de la langue de Wainkovsky a déjà été notifiée par des scientifiques (NA Pavlenko »Histoire de lettre." 1987; Arba Vagapov "Langue tchétchène et alphabet phénicien" . INET).

Donc, le prototype de l'image (dessin) Les lettres "Aleph" sont considérées (94.c.173) hiéroglyphe égyptien sous la forme d'une tête de taureau (anatolie stylisée, vision sacrée de la tête avec des cornes, - symboles du père Dieu, et plus tard: Schmers - Nannar, Actes d'accide - Sina, mais pas l'emblème de Seth-Baal Haddad Gixos (il - esquivé)).

Comme vous le savez, Sanskrit "Go" (Indo-Européen "Gu-OU"), "Ko" sur l'une des langues dravides modernes ("Kannada"), sumérien "gu (d)" (Wild Bull - "Rome ") Et le basque" IDI »a les significations du taureau. Les désignations sémitiques du taureau sont les suivantes: Assyrienne - "Shura", juive - "Shore" et "Couples", Phénicien - "Shore" et Akkad ("Bull, Vol") - "Alfum, Alpum". Depuis le terme "hyl" signifie "taureau, vachette", puis apparemment, le mot alpum, alpum akkadian est emprunté aux hurrites (près de HYL) et la lettre "Aleph" est du nom de Khurrito-Akkad (il est supposé que la lettre Protosico a été créée par Gixos, voir ci-dessous).

Andrei Zelev 04/05/2014 10:01   Déclarer violation

La lettre "Nun" dans l'écrit Provoyanian rappelle au serpent (gros ver), dans l'alphabet de Rannefinsky - Stylisé (57.) Snake (voir annexe). Parole phonétiquement proche de Khanaanese (et en hébreu), le terme "Nun" Nakh (chechen) "NIAN (A)" (NA) "(NA)" (WORM "(nous notons, en particulier, que le" karm "iranien signifie" ver ", et "serpent" (a.vagapov)). Il est possible que le son initial de ce mot, comme dans l'alphabet - "Nun" (pour "Nun" - également le nom de la divinité égyptienne, personnifiant le chaos d'eau primordial et le dieu du Nil - Serpent).

Le terme "Shin, péché (H)" en hébreu (Hébrais), araméen et arabe signifie "dent" (apparemment, la même signification du mot "pneus" et amoreyev). La lettre "pneu, le péché" de l'alphabet précoce a été décrite sous la forme de deux dents - comme si des dents stylisées (généralement dans Grapema (57.) deux coins de liaison sont symbolisées ou des seins femelles, ou des nuages). Il est caractéristique qu'auparavant, la Protosina, la rédaction, cette lettre est directement représentée comme un dessin de poitrine femelle (schématiquement).

Depuis en Tchétchène (Nakhsk), le mot "pneu" signifie "paver" et en kurde ("sinus"), iranien ("sain") et dans l'ancienneanais (protohaanais) - "poitrine" (dans la proosina écrivant de la Lettre "Shin, péché" Les images sont décrites comme une poitrine femelle), on peut supposer que le mot "pneus, bleu" est Hatto Hurritskoe, et à l'expansion des Amores utilisés à Canaan au sens de la "poitrine, mamelle" (mais pas "dent", voir ci-dessous).

Le mot "Behar (Lehamium)" (בהר, להבה'ר), Ivre.- "a expliqué, clarifié," coïncide phonétiquement avec le mot Nakhsky (tchétchène) "BEAR", qui se traduit par "parlon" et disons - Trop expliquer (signaler quelque chose), c'est-à-dire La connexion significative est révélée.

En hébreu (et khanaanais), le mot "Vav" signifie "Crochet, crochet", tandis que le terme "S" sur tchétchène (Nakhsky) signifie "crache" (c'est-à-dire des parallèles phonétiques et phonétiques (crochet et crache - qu'est-ce que c'est assis sur, mis sur)).

En hébreu, le mot "CAD" signifie "pichet", et en tchétchène ("CAD") - "Bol, verre". Le mot "café" en hébreu - "Palm"; À Chechensky "Padon, à la main" - "ka / ke" ("ru-ka" - "kyug").

"Emprunter" du Hatto Hurrist Praävka se trouve non seulement en hébreu, mais également aux groupes ethniques élamo-dravidiens.

Ainsi, le terme (mot) "mar" ((מר en hébreu signifie "M.", sur la langue de Nakhsky (Tchétchène) ("Mar" - "Mari; Herbrezhe" (A.G. Maciev. "Dictionnaire tchétchène-russe." M. 1961) et indo-européen (éventuellement antique indien) "Mar" - "jeune homme" (A. vagapov).

Le concept de "singe" est marqué en hébreu (et khanaanais) dans le mot "KOF, KOUF (COP, COUL)", et dans l'ancien terme indien "kapi". Tchétchène (nahska) le mot "garder" signifie "coulé, image; Sortie "et l'expression" Kireash Layella "-" décrit, grimace "(A.vagapov).

Le terme "ma" fait partie intégrante de tels mots désignant "mère" comme "umma", bruit. (Le mot "umma", comme l'un des noms de la femme de Wiva, probablement aussi élamo-dravivian); "Imma", cela; Amma, ajouter. (Tamili); "Mata", Sanskr .. De plus, "L'esprit (m) a" signifie "lumière" et "mma" - "début", c'est-à-dire Ces mots sont associés aux épiphanies de la grande déesse.

Les noms de si grandes déesses sont appelés «Ma-Zibia (divia)» (traduction - «mère déesse») et Kali-ma («mère cali») et l'un des noms de Shakti (Durga) - Il-Amma ("La mère de Dieu"). La déesse Khatattesse Ma Belon était la déesse de Cappadoce. Si nous assumons le terme "Bellona" par la Parole du lexique Hatto-Hurritsky, le mot "Bela-della" de Tchétchène (Thaï) est traduit par "ouvert, révéler". Et puis "Ma-Bellona" peut dire - "Mère ouverte (utérus)" (constamment prêt pour la création d'une nouvelle vie). Déesse sumérienne Ninhursang (Synonymes: "Mère de tous les enfants", "Donner la naissance") a également appelé "Domaine de l'utérus" ("Be-Lit Re-e-Me") et son emblème, rappelant le Forme de la lettre grecque "Omega" généralement interprétée sur la base de parallèles égyptiens et on croit à l'image (vache) de l'utérus (Frankfort N. une note sur la Dame de naissance // Jnes, 3 (1944). Dans la langue de l'étiquette, le concept de "mère" et terme anatomique "utérus" désigne également par le même terme "NAN (H) A", à laquelle, en particulier, très proche du mot sanskrit "Anna" - " Maman "(pas" mère ").

Il convient de noter que le mot "nan (h) a" est une partie ("banane" sur le son) du nom d'ELAM (Pradravidian) La belle mère de la grande mère de la belle mère "Pinan (a) poulets", qui se traduit dans ce cas "Mars (s) bouche (s) (père-père)" (puis il est possible de mentionner la divinité de deux ans des inhaices). Si nous considérons le nom "Pinanan (A) des poulets" comme "pi-n- (h) un (h) a-poules", où - "pi" - "bouche, bouche", l'idéogramme "H" signifie " Top, élevé "(voir Bn. i) et" (n) Anna "- soit" Star ("Anna") ", bruit., (51.) Soit" maman "sur Sanskrit (STAR" SANSKRIT "-" Anusha ") ou" mère "sur le fret et les" poulets ", bruit. - "Montagne; Pays ", puis l'interprétation du nom du Divin peut ressembler à" l'embouchure des étoiles top (principale) de la Kura (au sens de "montagnes, de la terre"), (cf. expression mythique sumérienne - "sac et terre"), ou comme "la bouche de la mairie supérieure (s) de la kura (père)".

De ce nom de Elam (Pradavidian) Grande déesse, il s'ensuit qu'une certaine star principale du ciel est déjà dans une très profonde antiquité associée à la déesse-mère (c'est-à-dire que la corrélation de la grande déesse avec la planète de Vénus est confirmée. La mère de la déesse, la déesse du ciel n'est pas seulement une source de lumière, mais aussi - la mère des dieux célestes (étoiles et constellations). Apparemment, le nom "mère, maman" de la grande déesse est chronologiquement le premier nom (et le plus durable) de l'hypostase des femmes d'une divinité mourante.

Fermer phonétiquement et au sens de la NAHSKA "NAN (" ("(N) NAN (pour)" - "Mère haute") et sumérien "(H) Ning (B)" - "(High) Mme, Dame" , "Cela peut indiquer l'existence de leur vocabulaire, croissant d'une seule corelovka dans les hurrites hatto-blessées. Depuis le mot "Ning (B)" fait partie des deux femmes (Ningmes, Ningsang, Ninglil) et des hommes (Ninurta, Ningircles) Les noms des divinités sumériennes (et certaines empruntées), alors ceci (conformément aux soumissions sur le Diode Divine) suggère une antiquité profonde de Corelov [nn]).

Il est curieux que le mot "poulets" dans le langage moderne du Thaï signifie "corne" (animal), et cela suggère que la montagne (tout ou possédant certaines propriétés) était perçue comme une corne de corne du père (taureau, voir ci-dessous), Dieu de terre et son sous-sol.

Le fait que le Dieu de la Luna Nannar était à l'origine (SUMER., PRADERAVE.) Il était en particulier des épifanis de la déesse du ciel, confirma notamment par le transfert de ses obligations (Ura a été trouvée par les navires Ugeid avec l'image du croissant - les emblèmes de Nannar, le patron de la ville) ou le nom de l'halaf "Nan (H) AP," - "Rayonnement de la mère (High Star)", où "Ra, ou, ur, ar" - généralement interprété comme "lumière, lueur, éclat".

Pensez à la langue tchétchène (thaï), en utilisant Cyrillic lors de l'écriture, la vue des mots proches du sens des mots, qui déterminent la signification de la deuxième partie du nom ("Nan (H) ar") du dieu de Luna : "Lumière" - "Serro", "Glow" - "Kehegar" et "Lumières" - "Lepara, Kygar" (Ir-Shappa - Le dieu de l'incendie de Khanitsky, de la lumière et de la flamme). Il est facile de voir que la combinaison des lettres "AR, EP, IR" (la lettre "L", dans le cadre du mot "el" (hypothèse), peut être une manifestation de mots ou d'expressions dans la désignation de la thématique des mots ou des expressions). Et puis il est fort probable que une fois le nom anatolien de Dieu la lune sonnait comme "Nan (N) A-AR (a).

http://berkovich-zametki.com/2011/ZAMETKI/NOMER10/ZILBERMAN1.PHP. Andrei Zelev 04/05/2014 10:01   Déclarer violation

"D'autre part, l'inverse s'est produit. Ainsi, le terme bien connu" prendre "(" union "), apparemment - semi-naissance, car il est connu que" Britum "- mot akkadian (en hébreu -" Brit "). On sait également que l'ancienne ville khananan de Beri (Berit, Beyrouth)" fondée "par ELOM (c.-à-d. Capturé par les Amores, reconstruits et appelés). Et puis il est tout à fait possible que ce nakhi (Vainakh) mots tels que "BART" ("accord, consentement") et "Burtadan" ("d'accord"), phonétiquement (et au sens) fermer (single) aux termes "prendre" et "brit (esprit)", emprunté par des hurrites à Sémitistes. "

Eh bien, regardons le "inverse"

Nahska "Barth" (consentement), russe "frère", allemand "Bruder" (frère), a une connexion sémantique commune. La base de ces mots dans un contexte complet (non tronqué) peut être traçée en latin. Troc. La loi d'un mot tronqué (la loi de la prononciation de la lumière) du lat. Les fondations et dicté la Nah "Bart" et le Rusk "Brother".

Mais l'étymologie laach. Le troc, est tracé avec le "bar" nakhi (DO) et "TER" (également). Cette étymologie pourrait être considérée comme controversée si ce ne serait pas le mot "tribunal" (tête, sommet), qui a également une forme tronquée de la latinsk. Karter \\ Krater.

Où est le sémitisme ici? Ou écrivez-vous des antisémites?

Sur le reste, il n'y a pas de temps pour répondre, vous devez faire des affaires. Je ne répondrai pas et je ne répondrai plus tard, car, sur ce landfast, j'ai déjà visité les années de tente il y a des années.

Zerg Aldar 04/05/2014 10:50   Déclarer violation

Génétique, J1, J2 Indiquez l'origine des ancêtres des Tchéteurs du territoire d'Arabie, Yémen.

Frère et consentement sont des mots différents.

Mais le "Union" (Brit) et "consentement" (Barth) sont non seulement des consonnes, mais au sens de similaire.

De tels titres comme la petitesse ont clairement des origines sémitiques. Ceci est un nom juif

http://ru.wikisource.org/wiki/

% D0% 91% D0% AD% D0% 90% D0% 9D /% D0% 9C% D0% B0% D0% BB% D1% 85

Beno est aussi un nom juif

http://ru.wikisource.org/wiki/

% D0% 91% D0% AD% D0% 90% D0% 9D /% D0% 91% D0% B5% D0% BD% D0% BE

Andrey Zelev 04/05/2014 11:11   Déclarer violation

Semitits des Arabes. Les Arabes disent qu'ils sont des descendants d'Abraham. Si Abraham n'est pas semi, alors comment les arabes sont devenus des sémites.

Andrei Zelev 04/05/2014 17:07   Déclarer violation

Nulle part, sauf dans le tore, il n'y a pas de fils de Noé. Honnêtement, je doute des fils de Noah et de leurs noms. Mais jusqu'à présent, je ne peux rien dire, parce que l'inondation s'est produite, comme ils le disent il y a plus de 12 mille ans. Oui, et c'est un secret secrètement. Ils disent qu'il était un géant. Et à propos de Abel avec Caine aussi, je doute. En général, je ne crois pas aux contes de fées.

Zerg Aldar 04.04.2014 19:29   Déclarer violation

Jukhura sont sept? Dans ce titre, les hurrites de Khur (matin) sont visibles, dans la version "Giuori", la coquine "1Uir" (matin). Alors Khurrita aussi, des sémites?

Zerg Aldar 04/05/2014 19:35   Déclarer violation

On dirait que tu es profondément cru dans les Écritures d'un homme. Ou obsédé par ces Écritures.

Les gens ont toujours vécu et depuis cette langue est mélangé.

Juif "baise" (conseil) vient d'Ingush "nach" (prise). Les femmes ingressives prononcent encore ce mot quand ils donnent quelque chose. Mais l'étymologie montre que le mot "baise" est la poitrine du parent. Voir le mot "nokha" (coffre).

Zerg Aldar 04.04.2014 07:20   Déclarer violation

Judia-Judi-Ehudio Juifs sur Persian-Juhud \ I sur l'arabe-Zhura-Zhuud-Jugur-Juhur sur Turkic. Tous ces mots viennent du mot "Juif"

Abraham removoveni 2 04.07.2014 15:46   Déclarer violation

Les Tchétchènes parlent le Juda, Jugti-sonne les mêmes juhudi. Peut-être que le père et le djigit. Ils s'appelaient le royaume des Juifs quelque part de 7 en n e. Jédid, renommant le 1er sélecteur sur la montagne de Tarka à Ninechkaya Makhachkala de Juda. Suivant , Tama dans le Caucase, Jed-fr, signifiait que le royaume juif a traduit!

Fait intéressant, ce qui est écrit, s'est rendu aux Juifs du Caucase de l'armée, ne voyant pas d'idolâtrie chrétienne. Et ils ne respectaient que samedi. Peut-être qu'il y a des Tchéens nakhchéans.

Et Tatyana Gracheva écrit quand ils sont venus de Persia Madaky au début du 6ème siècle en n E. Donc, dans le Caucase, les Juifs étaient déjà vécus, touchés par le judaïsme complètement Juifs, seulement le samedi qu'ils ont gardé. Et, il serait affiché à Les genoux de Dana. Ces Juifs de Perse ont amené ces Juifs à une vraie religion et de la foi, les transformant sur leur volonté de judaïsme.

Et il y avait un environnement de Khazar, très ténèbres qu'ils étaient sombres, volés en noir. Il y avait des khazars blancs, beaux, hauts, absorbés et rousses. Il ne pouvait y avoir que des Juifs au Caucase, parce que dans les gènes des Juifs et des Babyloniens , peut-être et des assyriens, il y avait un gène Genh Genh. Novokudonzar ou Tsar David. Ce n'est que le personnel célèbre et les gens devraient également être rouges.

Parlant de Brit-Union, Britten Alia ... Donc, les gens de Judaian Danovo genou sont allés là-bas. Angles, c'est les imprimés, les Écossais et les Britanniques. Alors, ils ont une chance des hommes de génie. Eh bien et le mot Saxon lui-même signifie Isaak Son. Sonny Isaac. Les premiers Européens qui ont le mot Son-fils à la fin du nom. Comme l'arabe-simit, Ibrahim Ibn Muhammed

Abraham Removeni 2 04.07.2014 16:37   Déclarer violation

Am-Ram Plusieurs personnes. Maintenant, alors que Dieu Naren Naren est un Amrome à Abraham. Nous l'avons fait pour en faire le père des nations. Et le Père.r-in-a - beaucoup \ Si.

Abraham Refovery 2 07/04/2014 17:09   Déclarer violation

Je suis tout à fait d'accord avec Andrei Zelevy. Dans le fait que ces deux personnes sont les mêmes personnes, ou comme il écrit, étaient des voisins très proches. Mais à en juger par la génétique, nous parlons plutôt des mêmes personnes. "HYL DE" en hébreu, Iyalya Ha Tarbut- "House of Culture" Eh bien, "Hur" Évidemment, le nom de l'homme des Juifs. En fait, il y a et toujours "Ben Hur" peut marquer "Ben-Hur" et regarder un film, sur le sort de La famille juive, dans l'ancienne Israël, payée par les Romains, Judée.

Abraham Removeni 2 04.07.2014 17:27   Déclarer violation

Les seuls groupes ethniques du Caucase, des Juifs et des Tchétchènes qui brûlent des incendies en l'honneur de la cellule de blog et des bars, après la récolte, ils ont sacrifié Dieu de la récolte assemblée. Les gens se retourneront et se réjouissent aux incendies. Pascha, tout est Nettoyé, y compris la vaisselle. Ceinture et peinture à la maison Les enfants d'une nouvelle fois entourent les mêmes traditions. Tout le monde est la même tradition. Lire plus de lavage, le nom de la fierté de la récolte est appelé avec une rugosité.

Abraham Removeni 2 04.07.2014 20:38   Déclarer violation

Je n'ai pas regardé ce sujet dans les commentaires pendant longtemps et je n'ai pas répondu. Je m'excuse de moi.

Sur l'auto-site des Juifs. Hébreu Ehudi, Persan Jéhudi, Jihad arabe, Turkic "Djigit" et Naja "Jugti", sont des unités sémantiques du même mot. Dans la langue d'origine (Nakh), ce mot a été prononcé comme «CH1AG OUI» (effort à faire). Le son "H" va dans "J". Voir Türksk. "Chagay" - Jagai ".

La racine hébraïque "ivry" a une relation sémantique avec le "APRI" de Nakhsky, le prétexte russe "Pere", etc. En conséquence, la racine hébraïque "Ivry" a un grand nombre de "parents" dans Beaucoup de langues du monde.

Considérons une étymologie biblique en dehors des relations sémantiques, comme l'appelle A. Zelev, s'appelle "Attirer les oreilles".

Zerg Aldo 17.08.2014 20:08   Déclarer violation

Déjà le nom d'Abraham comme vous écrivez «Mon père» est étranger à la langue tchétchène depuis dans le père de la langue tchétchène Oui (Dada).

Najskaya 1 hibou 1ohr n'est pas un sperme et contrôlé mutuellement d'arabe signification à l'aine.

Awrat, Aurat (Arabe. عورة est un lieu faible non protégé, génitaux) [1] - une partie du corps que les musulmans sont obligés de couvrir devant d'autres personnes. Pour les femmes, Agrata est considérée comme tout le corps, à l'exception de l'ovale du visage et des mains, pour les hommes - du nombril aux genoux inclus.

Abdulla Magomedov 09/10/2014 03:25   Déclarer violation

Comme pour "hyu, HYL DE" (comme état, la situation. Comment le zerg écrit-il, alors hyl ici est la mutualisation arabe حال-cas, la situation, la situation, كيف حالك? - Comment allez-vous. la position est la façon dont vous vous sentez.

Zerg écrit: Il est possible que tout l'Ancien Testament "Gargaritanians", "Gararitoles", "Garodyans", "Agarian" et "Agaryan" sont des tribus telles que "Gergèza (gargasites)", qui étaient une pratique ethnos, qui a été inclus dans le groupe de langues Hatto-Khurrite (après l'expulsion de Gixos d'Égypte, une nouvelle vague d'hurrites s'est installée à Canaan). Il est caractéristique que dans l'Antiquité (Wai), Nahi était connue ("Géographie" de Strabo, Mille BC) comme "Gargaray" (Har-Kharey), qui, apparemment, identique, le biblique - "Khalei" (Hurri -huri ), c'est à dire Nakhi-Garéa étaient des Prahurrritis (en plus de la vallée de Nahkh Terek, le terme "Gargaray" a été appelé dans les mille-bers de MOIs BC. Et le Karabakh Karabakh Hurrriche). On suppose que ce nom est arrivé du mot nakh-hurrit "gargara" - "relatif"

Il y a une absurdité complète. Personne n'a jamais appelé Vainakh Gargaras alors que les gargariens sont l'une des tribus albanaises (caucasiennes) qui sont parmi les ancêtres de Dagestanis. Si le Zerg fait référence au Gargara-relatif, puis dans l'ingresseur hergar. embrouillé. Dans ce cas, les avariens sont le plus gargara s'ils considèrent comme dans de tels mots que dans le parent avarien de la G1agan. Rodality-g1ar.

G1al- définition de la définition de POBEDANNIK VATSG1AL-DV frère. Sœur YCCG1AL-DV. Gargar - Parlez beaucoup. Il faut garder à l'esprit que l'alphabet a été créé et la langue garmonée a été créée et la langue était une prédication religieuse dans le Dagstan et un autre gangs dans le passé signifiait sur l'oratère avaria (discours religieux) et que le plus prouvant que la langue gargare a été considéré comme le plus difficile et sauvage d'ici et la prononciation de langage étonnante.

Strabo indique que les montagnes de Keravnaya où les habitants de Gargaras sont appelées ces parties de la gamme de Caucases, qui sont adjacentes à la mer Caspienne, à savoir les montagnes du nord-est. C'est la montagne du Dagstan où vivent des avars et des Dargins.

Zerg écrit: Par exemple, le mot Khanrit "Atssets" - "prêtre", préservé à Vainakhsky sous la forme de "C1" et au sens - "Pelting Divin" (H. Bakaev "Khurria"), est entré dans la forme de "acu" et au sens du "prêtre" en langue sumérienne. En hébreu, le terme "Atsen" ("ֲצֲצוָּּה") se traduit par "aristocratie"

Ce qui bloque le Khurritsky ACS, il s'agit de parents de langues Dagestan, par exemple dans l'homme adulte adulte avarié.

Le Zerg écrit: Le mot Khararrit "Chari" est assez comparé - "Kolchuga", Akkada "Schiyam" de la même sens, Wainkovskoe "Ch1or (Chktor)" - "Shell, Cora" (H. Bakaev "Khurrita") avec hébreu "Shiriyon (ןוירש)" - "Polonais, armure"

Khurrite Chari près de Avar Charan Steel, Steel, Ringhag.

Zerg écrit: Nous donnons des échantillons de "parallèles lexicaux nakhchinsko-semitiques". Ainsi, la proximité des noms entre un certain nombre de termes, caractérise le monde des légumes, a été révélée. Par exemple, (arbre) "Spruce" dans la langue de Khurritsky - "ACS", à CADE - "Asuch" (Tchétchène "Asa" a été préservé au sens de "Stick, du personnel") et en hébuge "Spruce" - " Ashuhi (AISU) " Amour's Khurrites et Ambacha "Barbaris" - "Barbaris" - "Barbaris", mais Vainakhskoe "Mujurg" signifie "Kalina" (H. Bakaev "Khurria"), - Comme en hébreu "Murana" ("Kalina") - "Kalina". Les hurrites "Karahi" et le terme Akkada "Karaphu" désignent le "champ sous le ferry, etc.", et les mots en hébreu: "Karahat (תַַרַקָ)" signifie "Pragalin; Polyana, "et" voiture (ר) "-" Luga, pâturage ".

S'il y a une épinette de cet ASU, alors la cendre tchétchène n'est pas proche de lui, mais d'abord à Avarsky Anse où il désigne également le personnel, bâton.

Beaucoup de choses sont étirées et erronées. Je n'ai pas écrit plus loin. Chechensky n'est pas l'une des langues les plus proches de Hurritsky et, avec des langues du Dagestan, est uniformément proche de celle-ci, mais pas exagérée comme le descendant tchétchène de Hurritsky et le reste n'est pas. Le khurrite est archaïque comme l'avar et la fin de 100% identique au reste plutôt que le reste et le reste de celui-ci est proche et Lezgin et une partie de tchétchène. Sans toutes les langues, Chechen ne peut pas être proche du Hurritsky. Et en général, les langues de Nakh-Dagestan ne sont pas les descendants de Hurritsky et de celui-ci.

Abdulla Magomedov 09/10/2014 04:09   Déclarer violation

Quelque chose d'Abdul Magomedov confuse.

Je ne me souviens pas que je l'ai écrit quelque part.

Abdul! Je ne comprends pas pourquoi me joindre aux mots d'autres personnes?

Zerg Aldar 01/06/2015 08:54   Déclarer violation

Comme pour "hyu, HYL DE" (comme état, la situation. Comment le zerg écrit-il, alors hyl ici est la mutualisation arabe حال-cas, la situation, la situation, كيف حالك? - Comment allez-vous. la position est la façon dont vous vous sentez.

Abdul, si le "Hyl" nucléaire et l'arabe حال (affaires, affaires, la situation) ont l'égalité des significations, alors où est la preuve que Vainahi a emprunté ce mot d'arabe? Par opposition, au contraire, en arabe et juif, le poids des mots empruntés à Nakhsky.

Zerg Aldo 06.01.2015 09:06   Déclarer violation
Кто такие ассирийцы

Les assyriens sont l'un des plus mystérieux et les plus anciens peuples de la Terre. Même après l'effondrement de la grande empire assyrienne, les dix-sept siècles existants, le patrimoine de l'État antique continue de vivre dans ses descendants. Y compris en Russie.

Héritiers d'un ancien empire

Кто такие ассирийцы

Assyrie est l'un des plus anciens empires existants du XXIVe siècle avant JC. e. Cet État subjugué à elle-même de nombreuses nations et était situé à l'apogée du pouvoir militaire sur les territoires de l'Irak moderne, de l'Iran, de l'Égypte, de la Syrie et d'Israël. De nombreux assyries sont familiers selon les fameuses lois de Hamurappi, parmi lesquelles il existe également une thèse biblique "oculaire oko" (Leviticus 24-20).

Le roi assyrien Ashurbanipal, qui a créé les plus grandes bibliothèques d'antiquité chez nous, est également largement connu. Outre les réalisations de la culture, les assyriens sont devenus célèbres pour leur cruauté par rapport à la population capturée et à une tactique spéciale de guerre, au cours desquelles ils ont certainement brûlé tous les territoires ennemis. Malgré le fait que l'empire au VIIe siècle av. J.-C.. e. Patte sous l'attaque de nombreux ennemis, les personnes vivant sur son territoire vivent toujours dans de nombreux pays du monde et rêvent de révealiser une fois un grand État.

Assyriens modernes - les ruisseaux des anciens?

Кто такие ассирийцы

Selon les organisations assyriennes, des personnes qui s'appellent les assyriens dans le monde environ quatre millions. La consolidation des assyriens a contribué à leur religion chrétienne et à la langue générale - la Novoaramae, le plus réussi par rapport à la staroaraara, la langue sur laquelle Jésus-Christ a prêché.

Cependant, tous les scientifiques ne partagent pas l'opinion selon laquelle les assyriens modernes vont génétiquement au-delà des habitants de l'Assyrie: certains pensent qu'elles sont les descendants de la population de l'empire d'Accespan, d'autres - que les assyriens appelaient à tort des missionnaires européens. Un autre fait est intéressant: il s'agissait de l'intégration massive de la population araméale qui a provoqué un coup fort à la force de l'empire assyrien, dont les gens parlaient principalement à Akkadian.

Assyriens en Russie

Кто такие ассирийцы

Quoi qu'il en soit, les nouveaux assyriens vivaient après la décadence de l'empire sur le territoire du califat arabe depuis le VIIe siècle et dans l'empire ottoman et la Perse - de XVI. Toutefois, pendant la guerre russe-persan à la fin du XIXe siècle, à partir de laquelle la Russie est sortie par le gagnant, le traité de paix de Tukmanchai a été conclu, selon lequel la population chrétienne de la Perse avait le droit de déménager en Arménie russe.

De nombreux assyriens ont profité de cette opportunité et ont commencé à déménager en Russie. En 1914, les diasporas assyriennes étaient déjà dans de nombreuses villes de la Russie, notamment à Moscou et à Saint-Pétersbourg, de nombreux assyriens ont reçu une éducation et sont devenus des sujets russes.

La deuxième vague de migration d'Assyriens en Russie a débuté lors de la société persane de la Première Guerre mondiale: Après le soulèvement de l'arrière turc d'Assyriens et d'Arméniens, les troupes russes sont venues à l'aide de l'aide. Des Assyriens, les militaires russes ont formé des bataillons spéciaux, qui se sont battus plus tard avec les Turcs.

Mais la population assyrienne a grandement souffert de sa trahison - lors d'affrontements avec des troupes turcs et une expulsion forcée, environ un quart de tous les assyriens, des centaines de milliers de personnes sont mortes. Cet événement est entré dans l'histoire comme génocide assyrien pendant la Seconde Guerre mondiale.

Artisanat national

Кто такие ассирийцы

Après la Première Guerre mondiale, en 1919, l'État assyrien a été proposé à la Conférence de la paix de Paris, à peine trois décennies plus tard, Israël sera créé avec l'aide de la Société des Nations.

Dans les années 30, le règlement d'Assyriens au Brésil, au Niger ou au Guyane était supposé. Cependant, personne n'a soutenu la proposition et les réfugiés assyriens sont entrés en collision avec de nouveaux problèmes. Ceux qui vivaient dans l'URSS ont été soumis à la persécution en raison de croyances religieuses et, plus tard, après la Seconde Guerre mondiale et une expulsion forcée en Sibérie, ainsi que les Allemands de la région de la Volga et d'autres personnes non noyales.

Les assyriens qui sont rentrés de la Sibérie ou en évitant l'expulsion n'ont pas été en mesure de vivre la vie urbaine, de ne pas parler en russe ou même de ne pas avoir de passeport, et ils devaient chercher des moyens de travailler. De cette manière, le nettoyage et la réparation de chaussures de chaussures - Les assyriens en Russie sont engagés dans cet artisanat pendant plus de cent ans.

Кто такие ассирийцы

Les cordons de rue et les grappes de chaussures extérieures orientales à Moscou, Saint-Pétersbourg et d'autres villes font depuis longtemps partie de la ville. En novembre 1920, Mikhail Kalinin a ordonné aux "Assyriens de fournir un nettoyage et une réparation de chaussures" et à Leningrad, après la guerre, il y avait même une "conception" d'Artel spéciale, contribuant à l'emploi des migrants.

Ainsi, il y avait une intégration progressive des assyriens à la société russe. Par la suite, les assyriens qui sont habitués aux traditions génériques réglaient de manière ce que parfois des maisons entières à Moscou n'étaient engagées que par elles. Et les noms de famille assyriens inhabituels ont rapidement remplacé le russe - Ben-Yohanana, par exemple, transformé en Ivanov.

Traditions des assyriens modernes

Кто такие ассирийцы

Dans les années 40 de l'URSS, la première équipe de football assyrien est apparue - "Moscou intelligent". Cependant, les assyriens en Russie étaient non seulement des nettoyants des chaussures et l'ancien patrimoine culturel s'est manifesté à la plénitude des représentants de la diaspora. Par exemple, avant la Première Guerre mondiale en Géorgie, il y avait une société de théâtre assyrienne, qui a été jouée par des spectacles de langue assyrienne.

Les théâtres et les constructeurs, les médecins et les artistes, les assyriens, quels que soient leurs métiers, ont toujours suivi les croyances religieuses et les traditions de la communauté. Ils sont fiers d'avoir conservé leur langue nationale après presque trois mille ans et sont sensibles à l'exécution des rites et des rituels. De nombreux jeunes assyriens préfèrent même des campagnes avec une famille dans une discothèque à la mode communautaire.

Les assyriens aiment célébrer avec la famille des vacances chrétiennes et les jours de la mémoire des saints assyriens, la danse traditionnelle de Sheyhani danse, les gâteaux Prahat préparent un plat, symbolisant la chute de Ninevia. La diaspora assyrienne de Moscou soutient l'unité religieuse et nationale: il y a une église assyrienne de la capitale, le temple de Mat Maryam sur Dubrovka, dans lequel il y a aussi une école de langue assyrienne et de nombreux événements sont organisés. Restaurants assyriens et magasins en ligne - tout ce n'est pas drôle anachronisme, mais les réalités de la Russie moderne.

L'Asie antérieure est une région incroyable, si seulement parce que les personnes du peuple assyrien vivent ici, appartenaient autrefois au grand état d'Assyrie. Maintenant, ils se sont installés sur toute la planète, mais sont toujours considérés comme l'un des plus mystérieux, les plus anciens et les plus étonnants du monde.

Où vivant (territoire)

La plupart des assyriens vivent en Irak, le plus petit numéro de numéro de la Géorgie et de l'Ukraine. Les assyriens sont nombreux aux États-Unis et en Syrie, ainsi que la Suède. En Russie, environ 11 000 personnes les vivent. La cause de la réinstallation massive des personnes était le renversement de Saddam Hussein. Et même aujourd'hui, les assyriens doivent se cacher, comme l'ISIL (l'organisation interdite dans la Fédération de Russie) est une menace pour eux. Il convient de noter que la réinstallation massive du peuple a commencé au siècle dernier.

Histoire

Les assyriens ont aidé à unir le christianisme. La formation des personnes se sont produites entre les musulmans, les Juifs et les Zoroastriens. À différents moments, les catholiques ont affecté les Assyriens, qui ont conduit à l'émergence d'une nouvelle branche - le siro-catholicisme, les Kurdes, qui ont rejoint les Assyriens en guerre, ainsi que les Turcs. Ils ont constamment dû faire l'expérience de l'oppression et résister aux attaques de l'ennemi. Tout cela a entraîné une diminution significative de la nationalité. Au XXe siècle, il y avait environ un million de personnes qui s'appelaient des assyriens, la plupart des Ottomans ont été soumis. Le premier génocide mondial a continué, de nombreux hommes ont été envoyés à la guerre. Osmans détruisit même l'élite, après quoi ils ont commencé pour la déportation massive des femmes et des enfants. La persécution s'est répandue sur les personnes âgées, les Osmans musulmans ne regrettaient pas les gens sur la route. Certains ont donc tout simplement échoué à survivre pendant la déportation. En Iran, une partie des assyriens a tenté de se battre de la population kurde et des persans. Enregistré la présence de troupes russes, mais en 1918, les Russes ont quitté le territoire, après quoi la destruction des assyriens a commencé, une partie importante est morte de maladies. Certains ont pu se cacher dans les territoires contrôlés par la Grande-Bretagne. La confiscation de la terre par les Britanniques de la population arabe et kurde était le mécontentement, de sorte que les assyriens étaient à nouveau sous le coup. En conséquence, la majeure partie de l'Irak, des États-Unis d'Amérique et de Syrie s'installent.

Culture

La contribution à la culture mondiale des Assyriens a débuté depuis longtemps. Même qui voulait s'appeler compétent, il était nécessaire de connaître des langues babyloniennes, sumériennes et assyriennes, ainsi que de posséder divers dialectes (par exemple, des affaires babyloniennes). Les travailleurs du bureau ont été obligés d'enseigner la langue akkadique, l'araméen était également requis. La technique d'écriture était spéciale et dépend de la matière: papyrus, peau, argile. C'était la raison de l'émergence d'une écriture unique et d'une littérature, qui n'a pratiquement pas atteint ce jour-là. Le travail littéraire le plus célèbre écrit au 5ème siècle avant JC, est une histoire sur Achicare, en disant des rois de Synthesierib et d'Asarhaddon. Il est toutefois connu que l'histoire a subi de nombreux changements, de sorte que son option précise reste un mystère. Dans le même temps, il sert de bon matériau pour comprendre la vie des points royaux de cette époque. Les assyriens ne se sont pas développés particulièrement. Cependant, ils ont composé des recettes, des livres de référence utiles, des formules chimiques les plus simples, des observations astrologiques et des traités médicaux. Assyriens pratiqués dans la jurisprudence, les écrits sur Babylonien. Le problème de l'étude de documents scientifiques est de les mélanger avec des enseignements de sorcellerie que le prêtre a écrit. Il y a des moments vraiment intéressants: descriptions de matériel militaire, création de structures d'ingénierie, construction de forteresses. Les assyriens ont atteint de grandes hauteurs dans les affaires architecturales. Le matériau principal est resté en brique crue et une pierre a été utilisée pour le visage. Ce sont les assyriens qui ont utilisé des ziggults - une tour semblable à une étape. Les bâtiments ont été décorés de relief et de peinture, qui ont sculpté sur les plaques. Les artistes représentaient souvent des chasseurs et des animaux. Les images ont loué les rois, l'armée, des ennemis estampillés. Les assyriens modernes soigneusement stockés et honorent la culture des ancêtres et créent leur propre. Du célèbre travail moderne assyrien, vous pouvez marquer le "combattant épicé" - une collection de légendes, d'histoires et de légendes.

Folklore

Le folklore assyrien est intéressant pour EPOS "Katyn Gabbara". Il est complètement traduit en russe et est partiellement publié en anglais. Le premier volume d'EPOS parle de Tsar Tum, qui fait face au diable en casse (aussi Lilith), qui a attaqué la population. Elle esclave les femmes et les hommes et les enfants mange des enfants. Le roi doit convoquer des guerriers de les appeler au courage et à se battre avec le monstre. Mais peu de ceux qui sont venus à l'appel du Tsar souhaitent le combat. Seul le courageux Katyn osait donner à la bataille Lilith. Dans le deuxième volume, il y a une histoire sur les exploits de Katyn, qui sert de préhistoire particulière du guerrier. Il fera face à la femme mystérieuse et incroyablement forte. Pour la vaincre, vous devez élever des boucles, avec lesquelles le courageux Katyn aboutit facilement. Le deuxième test devient une bataille avec 2 taureaux, attaquants sur les habitants d'un petit village. Et avec eux, Katyn s'échappe facilement. Ensuite, il va au Royaume de Sidda (Lilith). Soudainement, il est un chef d'orchestre racontant ses dangers - c'est un autre test qui vérifie la résistance de l'esprit du jeune homme. Dès qu'il envahit une grotte, fermé par une porte en marbre, les mauvais esprits sont plaintes de demander à conduire un chef d'orchestre, l'appelant un sorcier diabolique. Katyn s'avère persistante et ignore ses voix et, après que la pierre change la "couronne" appartenant à Shidde. À ce sujet, la deuxième extrémité se termine et le lecteur revient à la grande bataille. Le héros réussit à gagner Sidda, mais à la fin du travail, les auteurs quittent le mystérieux message qui indique que tout lu est allégorie pour combattre le bien et le mal, ce qui ne finit jamais.

Une vie

Les enfants essaient d'élever audacieux et honnêtes. C'est l'honnêteté qui est considérée comme la meilleure qualité chez l'homme. C'est vrai, comme disent les assyriens eux-mêmes, est la clé du courage. Pour bavarder, garder la frivolité, tellement en vain - tout ce sont des phénomènes négatifs. Dans la Société d'Assyriens, seuls généreux, respectant de personnes âgées, l'homme audacieux peut conquérir une autorité. Dans les familles derrière chaque enfant, ils sont étroitement surveillés et contrôlent toujours le comportement. L'agence est le bonheur et la joie. La coutume de l'hospitalité prescrit pour gérer l'invité en tant que messager du ciel. L'invité est important de respecter une certaine étiquette, prescrivant longtemps de ne pas s'attarder, de ne pas boire beaucoup, de ne pas demander des questions supplémentaires. Il n'est pas accepté d'aller constamment à visiter, vous devez le faire au moins tous les deux jours. Une façon intéressante d'avoir une relation avec une femme. Si un homme a travaillé et jouait toujours le chef de la famille, la femme a été élevée pour éduquer les enfants. Le travail pour elle en principe a été considéré comme une punition. Une femme sera malheureuse si elle doit travailler. Quitter la maison, elle pouvait sous la supervision d'une femme âgée ou d'un membre de la famille des hommes. Maintenant, les filles assyriennes ne sont pas interdites d'ouvrir des personnes.

Traditions

Les traditions ont été formées sur de longs siècles, de sorte que presque tout le monde semble plutôt inhabituel.

Mariage

Les coutumes de mariage sont spécifiques: les habitants de la montée pour la maternité offrent à la fille la bague, qu'elle peut porter ou donner un signe d'échec. Aux Assyriens unis, il est coutume de kidnapper la mariée. Assurez-vous de céder la fille, ce qui indique une attitude exclusive. Si une femme appartient avant le mariage, alors après avoir considérablement envisagé la propriété d'une nouvelle famille. Avant d'organiser la célébration du mariage, les nouveaux mariés se tournent vers un astrologue qui suggère la journée la plus réussie de légitimer le mariage. La journée est arrangée dans la maison du marié, après quoi les jeunes devraient tenir trois jours. Ensuite, il est temps d'aller à la maison de ma femme, où les nouveaux mariés vivront ensemble. Il n'y a pas si longtemps, une femme devait honorer les parents de son mari et non désormais pour leur obéir, sinon cela pourrait attendre le divorce qui était assimilé à la honte. Maintenant, la morale est devenue un peu différente, les assyriens ne cherchent plus aux couples que parmi les représentants de leur peuple.

Vacances

La nouvelle année est célébrée par Assyriens le 1er avril et s'appelle Hub Nissan. Il était relié au déversement du tigre des rivières et d'Euphrate. Le déversement signifiait l'augmentation de la fertilité du sol et du début de la saison de rendement. Au lieu de l'année du Nouvel An, Assyriens ont utilisé un arbre appelé sacré. Les dessins sont préservés à ce jour sur lesquels les fruits sont visibles semblables aux pommes. Les assyriens célèbrent l'hypothèse de la Vierge, au cours de laquelle toutes les personnes qui doivent vivre dans la rue sont invitées. Chaque invité est traité et hangar, même s'il s'agit d'un homme totalement inconnu.

Religion

Les assyriens conditionnels peuvent être divisés en représentants:

  • Église assyrienne de l'Est;
  • Église catholique chaldeenne;
  • Orthodoxe.

Toutes les branches sont chrétiennes. L'église chaldéenne est formée des prêtres qui étudient dans le séminaire patriarcal de Bagdad. Les services sont détenus dans la langue syrienne. L'église assyrienne de l'est est également à l'est des rites syriens de l'est et est considérée comme l'une des plus anciennes églises orientales orientales. Maintenant, les deux églises ont de bonnes relations avec l'autre et coopèrent sous la déclaration "patriarcale".

Langue

Assyrien se réfère à la langue de la nouvelleAramie. Les linguistes considèrent la partie newarase du Syrien, qui incluait la composition en tant que dialecte. L'utilisation de la langue a commencé du 5ème siècle à notre époque. L'influence de la langue akkadique est tracée dans le vocabulaire.

La vie dans différents lieux / pays

En Arménie, les assyriens sont troisièmes en nombre. Ils sont arrivés dans le pays après la guerre de la Perse russe, fondant progressivement trois villages. Maintenant, les assyriens arméniens sont engagés dans le jardinage, cultiver des raisins et cultiver des cultures. Beaucoup d'entre eux sont devenus une intelligentsia, organisent des postes de fonctionnaires. Les difficultés dans les relations avec les Arméniens ne sont pas observées - la croissance des mariages mixtes est excellente. La population n'interdit pas l'étude de l'assyrien et l'apprenant dans les écoles rurales. En Géorgie, il y a environ 2500 assyriens. Fondamentalement, ils vivent dans les grandes villes, connaissent les langues géorgiennes et russes. Ils parlent librement sur Assyrien et possèdent un dialecte spécial de Novoarahai. Le gouvernement contribue au développement et à l'intégration de la population avec les Géorgiens, donne une liberté de religion. Les Assyriens sont venus en Russie en 1920. À la suite de la Première Guerre mondiale, plus de 100 000 personnes ont volé en vol, se cachent dans l'Union soviétique. Ensuite, beaucoup ont pris orthodoxie, qui a été perçu négativement aux assyriens eux-mêmes. La situation d'eux a été aggravée par l'expulsion de masse à la Sibérie et à la Transcaucasie. Maintenant, il y a une assimilation partielle des assyriens - une partie importante d'entre elles ne connaît pas la langue et la culture autochtones. Néanmoins, à Moscou, il y a une église assyrienne dans laquelle le culte est en cours.

Logement

Le logement le plus intéressant est les anciennes maisons d'assyriens. À savoir pourrait se permettre à la maison avec plusieurs chambres. La décoration des locaux était riche et la richesse était dans un grand nombre de tapis, de tissus colorés et de tapis. Les meubles ont été décorés avec des assiettes métalliques, incrustées d'ivoire et de pierres précieuses. Les fenêtres des maisons étaient situées sous le toit et étaient carrées. Ils ont utilisé des cadres en argile ou en bois. Les murs ont été plâtrés avec de la chaux. Dans la saison chaude, ils ont été arrosés d'eau et dans le processus d'évaporation ont ainsi refroidi la pièce. Les citoyens conventionnels ne pouvaient pas se permettre beaucoup de meubles, en particulier incrustés par des produits coûteux d'ivoire. Le maximum pourrait avoir plusieurs tabourets ou chaises et un tapis a été utilisé comme lit. Le mari et la femme dormaient sur des lits et invités et enfants - juste sur les portées. Le four a été construit dans la cour, ils ont également gardé des cruches avec du vin et séparément avec de l'eau. L'eau était utilisée pour laver et boire. À côté du four gardé la chaudière dans laquelle l'eau a été bouillie. La nourriture a pris à la table: des tables riches étaient grandes, les simples personnes pourraient se permettre de petites tables sur des jambes courtes. Les femmes et les hommes détenus dans des maisons séparément et seulement pendant les repas s'assit pour une table partagée. Pour protéger contre les yeux pervers ou les mauvais esprits, des amulettes ont été utilisées sous la forme de créatures terribles. Sur chaque amulte, la conspiration a été coupée, qui a été distillée. Certaines amulettes ont suspendu les portes, d'autres ont été enterrées sous le seuil. Les anciens Assyriens avaient leur propre culte de dieux, concevant les propriétaires à la maison. Leurs chiffres ont également été mis à différents endroits des chambres. Chacun d'entre eux a été périodiquement donné au sacrifice.

Vêtements

Porté des assyriens portait des robes et des chemises tuniques. La chemise a été décorée avec une frange, parfois utilisée un tissu en laine de couleur violette. Décorations communes servies boucles d'oreilles, bracelets, colliers. Connaissant ne s'est pas dérangé sur des accessoires coûteux, acquérant comme plus grand bracelets en métaux précieux. Dans le même temps, en l'honneur était en bronze. Les robes ont été rejetées par une large courroie.

  1. Les vêtements d'artisans, guerriers et agriculteurs étaient un ordre de grandeur plus modeste. Il s'est manifesté principalement dans la tunique qui n'a atteint que les genoux.
  2. Un peu sur les tenues des femmes sont connues - la plupart des informations ont été détruites pendant les guerres et l'expulsion. Les données ont atteint ce jour que les esclaves ont été interdits de porter des couvre-lits qui ont caché la face.
  3. Certains des guerriers ont mis des vêtements spéciaux. Des représentants de détachements lumineux mettent sur des plaques de métaux qui ont défendu la poitrine. Sous eux, nous étions tuniques. La coiffe était un casque semblable à un casque, avec un manteau, cadrage menton. Presque tous les hommes portaient des barbes et des cheveux bouclées. L'absence d'une barbe a souligné appartenir à Eunuham.
  4. Le luxe spécial du roi Assyrien était différent. La robe supérieure était brodée de fils rouges, réalisée principalement en couleur bleu foncé. Les manchons sont courts et la taille a été serrée par une large courroie recouverte de frange. Chaque brosse était des perles de verre. D'en haut, le roi s'ennuie avec un épano, à distance semblable à la gilet, mais très longtemps. Il a également été étendu par des modèles et richement décoré. Sur la tête, il portait une diadème avec un large ruban, brodé de fils dorés.

Le culte des bijoux a été développé aux assyriens, inhabituellement fortement. Boucles d'oreilles, bracelets, pintesteen dépeint les symboles des dieux. Souvent, des bracelets ont été fixés au-dessus des coudes, parfois sur des avant-bras. Avec les décorations, nous portions des amulettes, qui ont également affiché des emblèmes divins.

Aliments

Les assyriens modernes ont conservé les anciens coutumes de la cuisine. La viande de volaille et d'animaux étaient abondantes en raison de la reproduction de bétail développée, parmi les produits laitiers fermentés, les fromages reçus. Les plats assyriens sont considérés comme l'un des plus difficiles en préparation, notamment en termes de roulement de kiada - pâte multicouche. Les soupes assyriennes ont généralement une base d'œufs. La viande est servie avec finement hachée et mélangée à d'autres ingrédients. Dans le même temps, la popularité de Kebab et des plats de poulet soumis dans les pays arabes n'ont pas perdu. Les assyriens mangent de la lavabasse, du grain, des légumineuses. Les plats sont préparés dans les plats de mise au point et d'argile, ce qui affecte grandement leur goût. Les légumes et les fruits sont utilisés sous forme brute, parfois marinés, séchés et quasse. Ils sont nécessairement ajoutés aux soupes, deuxième plats. Dans l'Antiquité, les Assyriens ont remarqué que les légumes contribuent à la meilleure absorption de la viande. En règle générale, les légumes sont pressés par des épices: basilic, menthe, cilantro, poivre noir. Merdochua est fabriqué à partir d'huile animée et de farine - un mélange, qui est barbouillé sur le pita. Il est ajouté à la cannelle, à la vanille et à la cardamome, recevant une confiserie. La soupe la plus populaire de la cuisine assyrienne est Shirva. Les oignons, les verts, les œufs, le poivron rouge sont ajoutés à celui-ci et certains des ingrédients sont pré-grillés. Des bonbons, un grand amour a acquis un hasside, un pudding laitier d'une feuille, Jadzhik. Cela peut être sans ambiguïté que la cuisine assyrienne est très diverse, mais il est assez difficile de le maîtriser en raison de la diversité des nuances de recette qui doivent être observées. Les assyriens anciens des couches pauvres mangèrent du pain, des oignons, des ail et des légumes. Les plats les plus riches pour eux étaient de la farine, du poisson. La viande ne pouvait se permettre uniquement de vacances. Les esclaves pourraient manger du poisson exclusivement sous une forme séchée, pain mange d'orge, balançant l'oignon ou l'ail. Savoir ne pas refuser d'eux-mêmes une nourriture luxueuse, jouissait de la viande, creusé chaque vins de plat. De l'exotique, ils ont préféré un criquet, il y avait aussi beaucoup de dattes sucrées de Babylone sur la table. Par exemple, ils n'ont pas une ethnie holistique aujourd'hui, ils ont toujours réussi à devenir les personnes qui ont préservé une culture ancienne. Cela les aide à ne pas assimiler, mais s'intégrer à d'autres pays, créant des mariages sur l'égalité des droits de la même manière que les relations avec les États de différents pays.

Qui sont des assyriens

Добавить комментарий